Les conseils du GCA (Groupe chiroptères Aquitaine)

Vous avez fait l’acquisition d’un nichoir à chauve-souris en pin brut grâce à votre commune, confectionné par l’association Tous aux Abris! Pour qu’il accueille des chiroptères, ces recommandations peuvent être utiles :  

Dans un premier temps, il est important de placer le nichoir à une hauteur minimale de 3 m (plus si possible) et ceci pour plusieurs raisons : les chauves-souris ont besoin d’espace pour rentrer et sortir de leur gîte, d’autant plus que l’ouverture est orientée vers le bas. De plus, l’action de prédateurs tels que le chat domestique est d’autant plus favorisée si le nichoir est proche du sol. 

Il faut veiller à placer le gîte de sorte à ce qu’il soit irradié par le soleil une partie de la journée, le matin serait le mieux. Donc privilégiez une orientation est/sud-est, ou sud/sud-ouest en fonction de vos possibilités. Prenez en compte l’ombre portée des éventuels arbres présents à proximité, des maisons voisines… Enfin, concernant sa protection, nous vous déconseillons d’enduire le nichoir de produits très odorants, type peinture avec solvants, ou de mettre une lasure ou un insecticide. Vous pouvez très bien laisser le nichoir tel qu’il est, en bois brut, il foncera avec le temps, ou bien le teinter avec du brou de noix et ou l’enduire d’huile de lin qui le protégera. Les chauves-souris mettent parfois du temps avant de trouver leur gîte, alors ne déplacez pas le nichoir si vous n’observez pas d’individu pendant les premiers mois, soyez patient.

Pour l’entretien du nichoir : pas d’entretien obligatoire si ce n’est de l’enduire d’huile de lin de temps en temps si vous le souhaitez ou bien le laisser en bois brut. Ces travaux sont à réaliser l’hiver, quand les chauves-souris ne risquent pas de fréquenter le nichoir et prendre soin à ce qu’aucun individu n’hiberne dans le gîte. Bien veiller à ce que le nichoir soit toujours bien fixé, qu’il ne bouge pas au moindre coup de vent et n’enserre pas trop l’arbre sur lequel il est fixé le cas échéant.

Pour contrôler une occupation dans le nichoir : il est possible d’observer une masse sombre au fond du nichoir si vous utilisez une lampe et dans ce cas ne vous y attardez pas, vous pourriez déranger le ou les individus au point qu’ils ne reviennent plus dans ce nichoir. Ne pas prendre en photo avec flash le ou les individus présent(s) dans le nichoir. Ne contrôler le nichoir qu’une seule fois par jour. Si vous observez des crottes au bas du nichoir (crotte qui s’effrite quand on l’écrase entre 2 doigts et qui ne fait pas une “pâte”) alors le nichoir a été ou est actuellement fréquenté! Notez les dates. Enfin, si le nichoir est fréquenté, ne le déplacez pas !

©2020 Association Tous aux abris!

CONTACTEZ-NOUS

Vous pouvez ici laisser un message à l'association Tous aux abris!

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?